mon sevrage, la solution ?

Faites nous part des solutions qui ont pu vous aider efficacement

Modérateur: winny46

mon sevrage, la solution ?

Messagede dero » 06 Jan 2011 21:10

Bon pour commencer, je résume la situation :
anxiété généralisée et depression m'ont amenées à prendre des AD divers et variés (prozac, ixel, seropram......) pendant 12 ans, j'avais quand-même la dépression qui revenait de temps en temps, le traitement n'était pas efficace à 100% chez moi. heureusement je n'ai pas souvent pris des 'anxiolytique car j'étais tellement anxieuse de l'effet que ça pouvait avoir sur moi que je je refusais de les prendre :D Ces 3 denières années, j'ai pris du deroxat, et, comme mon psy m'a dit que je ne faisais plus de depression depuis plus d'un an, j'ai décidé d'arrêter. J'ai essayé d'en parler à mon généraliste qui me prescrivait les AD et bé il m'a dit "teut teut, je veux même pas l'entendre" il n'a pas même voulu écouter mes arguments et en discuter. Quand à mon psy, il n'était pas content parce que j'ai toujours refusé de prendre les anxiolytiques, alors je ne pouvais pas lui dire que j'allais arrêter les AD. Donc toute seule, J'ai donc commencé à diminuer les doses (je prenais un 1,5 comprimé au départ), d'un 1/4 de comprimé tous les 15 jours, et ensuite, je suis passé de 1/4 de comprimé à 1/8 pendant 15 jours à la fin du sevrage. J'ai totalement arrêté il y a un mois. Le sevrage progressif a duré 4 mois. é bé, pendant toute cette période, j'ai souffert de terribles vertiges, insomnies, nausées, diarahés, de crises de "rumination" ou "cogitation"... surtout au début, problème de concentration, de mini pertes de consciences, parfois la sensation d'être ailleurs, des sensations de décharges électriques dans les jambes, mes jambes dansaient toutes seules, et ça me réveillait..... ces symptômes ont diminués mais pas disparus, en plus j'ai des coups de déprimes, parfois envie de pleurer. Je voudrai savoir si quelqu'un a vécu la même chose que moi, combien de temps ça dure ? et d'après ce que j'ai lu sur le net, les symptomes de dêpression peuvent apparaitre au sevrage, donc comment faire la différence entre le syndrome de sevrage et le symptômes de dépression, comment savoir si ce n'est la dépression qui revient ?
dero
 
Messages: 2
Inscription: 26 Déc 2010 20:05

Re: mon sevrage, la solution ?

Messagede winny46 » 07 Jan 2011 22:02

Bonjour

Tout d'abord félicitation pour ta volonté de te débarrasser de ces médocs,mais il faut savoir que les AD ne sont pas des benzodiazépines et que théoriquement il n'y aurait pas de syndrôme de sevrage...
En fait les AD et les benzos n'agissent pas du tout de la même façon:
Les récepteurs GABAA sont la cible des anxiolytiques de la famille des benzodiazépines qui potentialisent (augmentent) son effet inhibiteur du système nerveux central.
Les AD sont des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.

Les syndrômes de sevrage des benzos sont extrêmement violents,on devient un drogué qui n'a pas sa dose...

Pour les AD c'est différent ce sont plutôt les symptômes de dépression qui reviennent en pire,comme des envies de pleurer que tu évoque ou des vertiges,envie suicidaire etc...De plus tu évoque le déroxat,c'est vrai que celui là c'est du lourd,on a du mal à s'en défaire et il ne faut pas l'arrêter d'un coup,j'ai lu un livre qui parle du deroxat et de tous les procès contre ce médoc pour des actes de violence,tueries,suicides,etc...

Mais bon pour toi je crois que le plus dur est fait puisque tu ne prend plus rien,chaque personne réagit différemment et personne ne peux répondre à ta question conçernant le temps que vont durer tes symptômes et pour savoir si c'est la dépression qui revient ou si c'est du au sevrage,les médecins te diront toujours que c'est la dépression qui revient,ils ne mettent jamais en cause leurs médocs qu'ils prescrivent...

Ce que tu vis est éprouvant mais tu as quand même eus la chance de ne pas vouloir prendre d'anxiolytique (benzo) dont les symptômes de sevrage sont 100 fois pires...

Voilà bon courage :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
winny46
Site Admin
 
Messages: 575
Inscription: 12 Mai 2005 20:36
Localisation: Normandie

Re: mon sevrage, la solution ?

Messagede dero » 19 Jan 2011 15:08

Bonjour winny et merci pour ta réponse. é bé heureusement que je n'ai pas pris les anxiolitiques... zz07 . Déjà que c'était très dur d'arrêter le Deroxat. Aujourd'hui ça va mieux, tous les symptômes ont disparus sauf l'electricité dans les jambes, ça revient un petit peu de temps à autre, mais mon comportement a changé, je suis plus alerte et extrêment sensible aux bruits, lumières, aux réactions des autres, c'est comme si j'étais toute nouvelle sur terre, je dors moins, je suis passé de 12h de sommeil à 9h.... Je ne sais pas à quoi tout ceci est dû. Je ne regrette pas ma décision d'avoir arrêter cette s...rie et j'encourage tous ceux qui pensent ne plus en avoir besoin d'arrêter, avec avis médical et progressivement bien entendu.
dero
 
Messages: 2
Inscription: 26 Déc 2010 20:05

Re: mon sevrage, la solution ?

Messagede mimi-titi » 31 Jan 2011 1:21

winny46 a écrit:Bonjour

mais il faut savoir que les AD ne sont pas des benzodiazépines et que théoriquement il n'y aurait pas de syndrôme de sevrage...


Salut winny

C'est faux tu sais....

http://sevragead.sosblog.fr
http://dependanceauxads.sosblog.fr
http://amphetamine.sosblog.fr
Une bonne adresse benzodiazépine: http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com/
Un sevrage réussi ce fait en arrêt maladie!
Pour que nos enfants ne connaissent pas cette enfer là!
Arrêtez de sourire votre médecin et votre pharmacien vous empoisonnent!
Avatar de l’utilisateur
mimi-titi
 
Messages: 1158
Inscription: 30 Oct 2005 19:57
Localisation: est


Retourner vers Vos solutions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron